Découverte - Toulouse Game Show 2014

Publié le 11 décembre 2014




Toulouse game show 2014

Le samedi 29 novembre, j'ai pu me rendre pour la première fois au Toulouse Game Show. Dans cet article, je vais vous faire un petit résumé de ma journée et vous exposer mon ressenti personnel sur la découverte de cet évènement tant réputé, après que j'ai pu prendre un peu de recul sur certains points.

Le TGS est un évènement qui ramène beaucoup de monde, mais je ne pensais pas voir une queue de plusieurs centaines de mètres pour rentrer dans le parc des expositions, plus une autre à l'intérieur pour la validation du billet en prévente. Au final : 1h30 d'attente ! Et encore, il y avait beaucoup de monde derrière moi, j'aurais pu attendre d'avantage.

Une fois à l'intérieur, il y avait des cosplays en pagaille, tout droit sorti de l'univers de jeux vidéo, de mangas, de films, de séries, mais aussi des cosplays originaux personnalisés. Je ne comptais plus le nombre de soldats, de Pikachu, d'autres Pokémon et de Links tellement ils étaient nombreux. Il y avait pas mal de stands de vente où l'on pouvait acheter des tas de choses comme des t-shirts, des peluches, des posters, des figurines ainsi que beaucoup d'autres objets plus ou moins officiels (j'y reviendrais plus tard). Il y avait parmi les exposants des éditeurs de jeux vidéo (Sony PlayStation, Microsoft Xbox, Nintendo League...), des jeunes créateurs, des associations, des web-séries... bref, de très nombreux exposants. Parmi les invités, nous avions des YouTubeurs comme le Joueur du Grenier ou Bob Lennon, par exemple. Il y avait foule autour de leurs stand, chaque personne attendait pour pouvoir prendre une photo, avoir une dédicace ou simplement parler trente secondes avec eux.

On pouvait voir que le coté japonais était mis en avant avec un espace qui lui était réservé en plus d'autres stands sur le thème. Il s'agissait surtout de la culture traditionnelle, diverses activités ont été mise en place dans cet espace, que ce soit en terme de fabrication d'objets, de recettes de cuisine ou d'arts de combats.

S'il y a bien une chose qui m'a surpris, c'est la présence de "free hugs" en grand nombre. J'étais loin de m'imaginer trouver ça lors du TGS. Impossible de traverser un hall sans croiser au moins une personne ou un groupe proposant un "free hug". Ça réchauffait l'ambiance et ça créait de l'animation dans les allées... si si, ça a du succès :)

Loin de moi l'idée de lister tous ce qu'il y avait en détail. Ce que je peux dire, c'est que malgré quelques stands où l'on trouvait des similarités, le contenu général était plutôt diversifié et on pouvait voir un nombre important de choses et faire des rencontres intéressantes.

En parlant de rencontres intéressantes, j'en ai fait, oui. J'ai pu rencontrer une partie de l'équipe GameShower sur le stand PlayStation, à savoir Presidentevil et Silent Jay, concentrés pour rapporter un maximum de choses pour leur site. J'ai également vu Yoshikata42, une excellente dessinatrice à qui j'avais promis de passer dire bonjour si je la voyais. Je la remercie pour le surprenant free hug, au passage. Ensuite, j'ai été voir le stand de Good Smile Company, fabricants et distributeurs japonais de figurines. J'étais allé voir les figurines de Miku Hatsune, à la base, mais j'ai pu avoir la joie de discuter une minute avec Maritan, community manager et parler d'ALYS, la première chanteuse virtuelle francophone.

Veuillez m'excuser par avance : je n'ai malheureusement pas pu rapporter des photos ou des vidéos potables pour l'article avec l'appareil que j'avais. Les médias rapportés du TGS de cette année sont avant tout pour moi, mais j'ai décidé de me débrouiller pour vous sélectionner le meilleur de ce que j'ai pu rapporter en mettant des images capturées depuis mes vidéos, de taille originale (320x240px), malgré leur mauvaise qualité.

Si j'ai mis du temps à publier cet article, c'est en partie pour pouvoir prendre un peu de recul sur certains points. Je parlais des stands qui vendaient des objets plus ou moins officiels, tout à l'heure. Je vais aborder le gros point noir du TGS : la contre-façon. En effet, après avoir discuté avec certaines personnes qui ont confirmé mes doutes, j'ai pu constater que nombreux sont les stands qui vendent des t-shirts, des peluches ou des figurines, dont ils n'ont pas les droits. Ils sont nombreux à tel point que ces stands sont présents en majorité face aux officiels. Les stands de contre-façons prennent malheureusement la places de stands officiels, ce qui fait que beaucoup de choses officielles sont introuvables. Cela oblige presque les visiteurs à se rabattre sur des objets contre-faits, certes moins cher, mais de piètres qualité et surtout, ne disposant pas de l'autorisation des ayants-droits. Quel déception de voir que l'on a acheté une contre-façon, n'est-ce pas ?

Le staff du TGS ne semble pas prêter une oreille assez attentive à ce reproche qui lui ai fait depuis les débuts de l'évènement. Le pire, c'est qu'à coté de ça, certaines associations qui mériteraient leur place ne sont pas bien accueillies. Je n'ai qu'un exemple à citer : Project Live Vocaloid, qui a pour but d'organiser, dans un futur plus ou moins proche, des concerts Vocaloid en France. Cette association était présente en 2013, mais elle a été refusée cette année sans raison valable.


Ceci dit, le Toulouse Game Show est un évènement que j'ai particulièrement apprécié découvrir lors de son édition 2014. Le contenu est très intéressant, des activités sont proposés et il y a vraiment une bonne ambiance. Ce fût une expérience inédite à renouveler si possible :)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×